15/11 : Les communes en Ukraine soviétique avec Eric Aunoble

0

Eric Aunoble, auteur de Le communisme maintenant. Le mouvement des communes en Ukraine soviétique (1919-1920) nous présentera son livre le 15 Novembre 2017 à 18h00 au Jusqu’ici (169 grande rue de la Guillotière, Lyon 7e). Gratuit

Il y a 100 ans, la révolution en Russie changea la face du monde.

Chose méconnue, en Ukraine, les paysans les plus pauvres se sont organisés en communes exigeants le communisme tout de suite. Et cela avec le soutien du parti Bolchevik. S’organisant dans les propriétés de la grande bourgeoisie foncière, les communes surprennent par leur avant-gardisme social. Même si ce n’était pas toujours réellement appliqué. Les femmes et les jeunes y avaient les mêmes droits que les hommes, les tâches ménagères et d’entretiens étaient partagés par tous et toutes, les décisions étaient collectives. Ces communes montraient alors toute la capacité créative de la classe ouvrière.

Cette aventure ne dura que quelques mois, de janvier à juin 1919 avant d’être renversé par les contre-révolutions. Tout d’abord la blanche, celle des partisans du Tsar, qui écrasèrent par la force et le meurtre les communards. Puis par les paysans “moyens” et koulaks qui reprochaient aux communes d’avoir des terres supplémentaires, pour finir par être délaissé par le parti Bolchevik, qui préféra mettre en avant les Sovkhozes, moins impopulaires.

Plus que voulant décrire les institutions, Éric Aunoble nous explique les attitudes des uns et des autres. Le communisme maintenant nous démontre que la lutte des classes était bien présente dans le milieu paysan et que le parti bolchevik, alors, laissait encore une large place à la base.

Eric Aunoble, doctorant de l’EHESS, est également auteur de La Révolution russe, une histoire française à la Fabrique. Il anime le site internet Kommuna.

Le communisme maintenant. Le mouvement des communes en Ukraine soviétique (1919-1920) est édité aux éditions aux nuits rouges, 18€30.

Pour en savoir plus :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here